Voir tous les conseils
Voir tous les conseils

Sommaire

Une pompe à chaleur est-elle vraiment écologique ?

publié le 02.04.24

Avec 1,1 million de pompes à chaleur installées en France sur l’année 2022*, le moins qu’on puisse dire, c’est que ce mode de régulation thermique a le vent en poupe !

Et on comprend pourquoi ! La pompe à chaleur est un mode de chauffage performant, et qui utilise pour fonctionner une source d’énergie illimitée : l’air. Ce système de chauffage est souvent choisi dans les nouvelles constructions et pour des projets de rénovation. Son principal atout : les économies d’énergie qu’il permet. Mais qu’en est-il de son impact environnemental ? Une pompe à chaleur est-elle vraiment écologique ? Thermor vous répond.

L'importance de l'isolation pour optimiser leur performance

Avant d'opter pour une pompe à chaleur comme système de chauffage, commencez par évaluer l'efficacité de l'isolation de votre maison. Car une isolation insuffisante peut compromettre l'efficacité de la pompe à chaleur. Vous constatez que les déperditions thermiques sont trop grandes chez vous ? Dans ce cas, nous vous recommandons fortement de commencer par améliorer l'isolation avant d'installer une pompe à chaleur. De cette façon, vous maximiserez son rendement.

L’impact d’une bonne isolation sur les performances de la pompe à chaleur s’explique assez simplement, car une maison bien isolée :

  • Retient mieux la chaleur, réduisant ainsi la consommation énergétique nécessaire au chauffage ;
  • Et améliore le confort intérieur en réduisant les sensations de parois froides et les courants d'air.

Résultat : vous aurez moins besoin de chauffer votre maison pour maintenir une température agréable.

En installant un quelconque système de chauffage sans avoir amélioré l’isolation au préalable, vous vous exposez à un risque majeur : le surdimensionnement. Un système de chauffage surdimensionné :

  • est plus coûteux à l'achat et à l'entretien ;
  • fonctionne en sous-régime, ce qui peut causer une usure prématurée, dégrader son efficacité et augmenter ses émissions de polluants.

En clair, veiller à isoler convenablement sa maison avant d’installer une pompe à chaleur est une question économique, écologique, et de confort !

Bon à savoir : Pour déterminer si votre maison est correctement isolée, il est recommandé de faire réaliser un bilan thermique par un thermicien professionnel. Cet audit consiste à analyser chaque partie de la maison pour identifier les zones où la chaleur s'échappe en raison d'une mauvaise isolation. Grâce à cette évaluation, vous saurez si votre maison est correctement isolée et quels travaux d'amélioration sont nécessaires le cas échéant.

Nagano Murale Pure - Climatiseur mural - Thermor

Nagano Murale Pure - Climatiseur mural

Auréa - Pompe à chaleur air-eau - Thermor

Auréa - Pompe à chaleur air-eau

L'impact environnemental des pompes à chaleur

La pompe à chaleur air-eau et la pompe à chaleur air-air fonctionnent en exploitant des énergies renouvelables. Concrètement, elles puisent les calories de l'air extérieur pour chauffer le logement. Cette méthode est non polluante. Selon le coefficient de performance (COP) de l’appareil, la consommation d'énergie nécessaire au chauffage de l'habitation sera considérablement réduite.
 

Avantages face aux émissions atmosphériques

La pompe à chaleur n'utilise pas de fioul, de gaz ni d'autres combustibles fossiles. Elle préserve ainsi les ressources naturelles. Ses émissions de CO2 sont faibles par rapport aux chaudières classiques, et elle n'émet pas de NOx (oxydes d'azote).

Vous avez entendu que les fluides frigorigènes des pompes à chaleur air-eau, utilisés pour capter les calories de l’air, contribuaient à l'effet de serre ? C’est vrai pour certains de ces réfrigérants (ceux contenant du fluor), mais la réglementation F-Gas impose désormais une réduction significative de leur utilisation. Les nouveaux modèles de pompe à chaleur sur le marché sont donc plus respectueux de l'environnement.

Chez Thermor par exemple, nous utilisons les réfrigérants 232 et 2410A pour nos modèles de pompes air-eau. Ils sont moins nocifs pour l’environnement puisque leur PRP (Potentiel de Réchauffement Planétaire) est plus faible.

Bon à savoir : La réglementation F-Gaz est un règlement européen qui vise à diminuer l'utilisation des gaz à effet de serre. Son but est de diviser par 5 les émissions de CO2 d'ici à 2030 pour accélérer la transition énergétique dans les pays de l'Union européenne.
 

La consommation électrique des pompes à chaleur

La pompe à chaleur a besoin d’un minimum d’électricité pour fonctionner. Cette réalité est souvent critiquée écologiquement parlant.

Mais n’oublions pas que l'électricité en France est principalement décarbonée. Pour parler chiffres : en 2022, l’électricité française provenait à 91,3 % de sources non fossiles (nucléaire et énergies renouvelables)**. Par conséquent, un part extrêmement minime de l’électricité consommée par une pompe à chaleur provient d’une source fossile.

Sans compter qu’une pompe à chaleur produit beaucoup plus d’électricité qu’elle n’en consomme ! Le COP (Coefficient de Performance) permet de mesurer le rapport entre l’énergie utilisée et l’énergie fournie. Par exemple, une pompe à chaleur affichant un COP de 4 produira 4 kWh d’électricité pour 1 kWh consommé.

Il est vrai que les performances des pompes à chaleur aérothermiques varient selon la saison, car la température extérieure peut chuter considérablement en hiver. Pour garantir le chauffage par temps très froid, elles peuvent intégrer des résistances électriques fonctionnant en appoint.

Mais malgré tout, une pompe à chaleur bien dimensionnée consomme au moins deux fois moins qu'une chaudière à gaz ou un radiateur électrique, et ce, même par temps froid ! En somme, oui, la pompe à chaleur est écologique.

Optimisation écologique de votre chauffage avec une pompe à chaleur

Pour chauffer sa maison de manière écoresponsable, le choix du système est important, mais il est aussi indispensable de veiller à adopter les bons gestes qui vont permettre à la pompe à chaleur d’afficher les meilleures performances.
 

Les critères pour un système de chauffage écologique

Quels sont les critères qui permettent de déterminer si un système de chauffage est écologique ou non ?

Pour être qualifié d’écologique, une action est censée profiter à l'environnement ou du moins ne pas lui nuire. Or, vous conviendrez qu’il est difficile de trouver un système de chauffage totalement écologique, puisque sa fabrication, son transport et son utilisation auront toujours un impact carbone minimal.

Par ailleurs, de nombreux systèmes de chauffage génèrent de la pollution :

  • soit en utilisant une énergie polluante (gaz, fioul) ;
  • soit en produisant du carbone ou des particules fines.

Heureusement, certains appareils sont plus respectueux de l'environnement que d'autres, car ils consomment moins d'énergie, émettent moins de polluants ou utilisent des énergies renouvelables (éolien, solaire, hydraulique, géothermique, etc.). Vous l’aurez deviné : la pompe à chaleur entre dans cette dernière catégorie !
 

Éviter la surconsommation : stratégies et bonnes pratiques    

Ces quelques bonnes pratiques vous permettront d’optimiser les performances de votre pompe à chaleur.
 

Bien choisir la dimension de votre pompe à chaleur

Nous en avions parlé en début d’article : lors de l'installation d'une pompe à chaleur, il est essentiel de choisir la dimension appropriée pour votre logement. Concrètement :

  • Une pompe à chaleur surdimensionnée entraînera une surconsommation électrique et une usure prématurée de l'appareil ;
  • Tandis qu'une pompe à chaleur sous-dimensionnée ne fournira pas un confort thermique adéquat en hiver, ce qui pourrait vous amener à utiliser un chauffage d'appoint coûteux en électricité.

Bon à savoir : Assurez-vous de faire appel à un professionnel certifié RGE pour garantir le bon dimensionnement de votre pompe à chaleur. Vous pouvez retrouver les professionnels RGE de votre région sur l’annuaire mis en place par France Rénov’.
 

Vérifier l’isolation de votre logement

Autre point déjà évoqué : l’isolation. En deux mots, une isolation inefficace de votre logement peut entraîner des pertes de chaleur significatives, obligeant votre pompe à chaleur à produire plus de chaleur et à consommer plus d'électricité pour maintenir une température confortable. Pensez à vérifier l’isolation de votre habitation !
 

L’entretien régulier pour prévenir la surconsommation

Un entretien régulier de votre pompe à chaleur est indispensable pour assurer son bon fonctionnement et éviter la surconsommation électrique. Faites appel à un professionnel pour effectuer cet entretien une fois tous les deux ans. Ce check-up vous garantira une performance optimale et prolongera la durée de vie de votre équipement.
 

Nettoyer l’unité extérieure

Le désembouage du réseau d'eau chaude de votre système de chauffage et le nettoyage régulier de l'unité extérieure de votre pompe à chaleur sont des étapes importantes pour éviter la surconsommation. Ces opérations permettent de prévenir les pannes et de maintenir l'efficacité énergétique de votre appareil.
 

Adopter des gestes au quotidien pour limiter la surconsommation

Des gestes simples au quotidien peuvent contribuer à éviter la surconsommation de votre pompe à chaleur. Pensez notamment :

  • à maintenir une température constante chez vous (limiter les portes ouvertes en hiver, par exemple) ;
  • à n’activer manuellement la résistance électrique qu’en cas de réel besoin ;
  • ou encore à surveiller attentivement la consommation d'électricité de l’appareil.

Les 4 avantages à ces bonnes pratiques :

  1. Vous optimiserez l'efficacité énergétique de votre pompe à chaleur ;
  2. Vous réduirez votre consommation électrique ;
  3. Vous maintiendrez un confort thermique optimal dans votre logement ;
  4. Et vous chaufferez votre maison de manière écologique !

Retrouvez nos produits concernés

Comment vous aider ?

trouver un installateur

Cherchez près de chez vous

une question ?

contactez-nous