Voir tous les conseils
Voir tous les conseils

Sommaire

5 min

Consommation climatisation : tout ce qu'il faut savoir

publié le 19.06.24

Pour faire face au dérèglement climatique et passer l’été sereinement, le climatiseur réversible est l’allié idéal ! 

Il permet de limiter l’emmagasinement de la chaleur dans le logement, et de maintenir un confort thermique agréable. Mais qu’en est-il de la consommation d’une climatisation ? À quel montant s’attendre sur sa facture d’énergie avec un tel équipement ? Quel modèle choisir et quid de l’étiquette énergie des climatiseurs ? Et surtout, quelles sont les astuces pour limiter les coûts ? Thermor fait le point.

Quelle est la consommation moyenne d'une climatisation ?

Une climatisation réversible, aussi appelée « pompe à chaleur air-air » ne se contente pas de brasser l'air comme un ventilateur. Elle le refroidit grâce à un fluide frigorigène qui évolue dans un circuit fermé à l'intérieur de l'appareil en changeant d'état. En somme, son fonctionnement est similaire à celui d'un réfrigérateur.

 

Consommation en kWh et en euros

Selon l’ADEME(1), les climatiseurs consomment entre 1 500 (1,5 kWh) et 2 500 Watts par heure (2,5 kWh). Et, en règle générale, les foyers utilisent la climatisation environ 500 heures chaque été. Bien entendu, plus l’appareil sera puissant, et plus sa consommation s’en ressentira.

Ainsi, si l’on se base sur le tarif bleu d’EDF*, cela équivaut à un budget moyen compris entre 188,70 € et 314,50 € pour rafraichir une pièce durant 500 heures. Pour vous donner un ordre d’idée, ce volume correspond à un fonctionnement durant 5 h 30 tous les jours durant les trois mois d’été.

*tarif Bleu EDF juin 2024 : 0,2516 €.

 

Facteurs influençant la consommation

La consommation d’une climatisation réversible n’est pas fixe, elle varie en fonction d’un certain nombre de facteurs : 

  • La puissance du climatiseur réversible : Votre consommation d’électricité dépend directement de la puissance de l'appareil, donc il est important de ne pas surdimensionner votre équipement. N’hésitez pas à faire appel à un artisan ou à nos conseillers Thermor pour veiller au bon dimensionnement de votre équipement. 
  • La classe énergétique : Les appareils les plus performants sont classés A+++, tandis que les moins efficaces sont classés G. Bien que les appareils de classe A+++ soient plus chers à l’achat, ils consomment moins d'énergie, ce qui réduit les coûts d’utilisation et assure un retour sur investissement rapide ! 
  • La qualité de l’isolation de votre logement : La consommation énergétique de votre climatiseur réversible dépend aussi de la qualité de l’isolation de votre logement. Une bonne isolation permet de maîtriser les besoins en climatisation et en chauffage, réduisant ainsi l'utilisation de votre appareil. À l’inverse, une mauvaise isolation entraîne une augmentation significative de la consommation énergétique du climatiseur… 

 

Combien coûte la consommation de la climatisation d'un logement ?

Venons-en maintenant au calcul précis des coûts d’une climatisation. Ces données vous permettront d’anticiper, mais aussi de mieux gérer votre consommation tout au long de l’été

 

Coût d'une heure de climatisation

Pour estimer la consommation de votre climatisation, vous pouvez utiliser la formule suivante :

Nombre d'heures d'utilisation × consommation en kWh × prix par kWh du fournisseur d'électricité.

Par exemple, pour un climatiseur de 2 000 watts (soit 2 kWh), le calcul serait :

1 heure × 2 kWh × 0,2516 €* = 0,5032 € pour une heure d'utilisation.

*tarif Bleu EDF juin 2024 : 0,2516 €.

 

Coût sur une saison estivale

Pour connaître le coût d’une climatisation sur l’été, il vous suffit de multiplier le prix-horaire trouvé ci-dessus par le nombre d’heures d’utilisation quotidienne et le nombre de jours sur la saison estivale. 

Sachez que selon EDF(2), en moyenne, une utilisation de 4 heures par jour peut augmenter votre facture d’électricité d’environ 15 % par mois. Si vous utilisez la climatisation plus de 4 heures par jour, cette augmentation peut atteindre les 25 %.

Bien entendu, cette estimation reste une moyenne. L'impact réel sur votre facture dépend de la puissance de votre climatiseur et du tarif appliqué par votre fournisseur d’électricité.

Climatisation murale pas chère salon

Climatisation murale - Niseko

Les différents types de climatiseurs

La majorité des climatiseurs modernes sont réversibles, c’est-à-dire qu’ils offrent un confort optimal en été comme en hiver. Le principe est simple : en été, la climatisation réversible produit du froid et évacue les calories vers l’extérieur. En hiver, le système s'inverse, puisant de l’énergie renouvelable à l’extérieur pour chauffer l’intérieur de votre maison.

Le climatiseur split se compose de deux unités reliées par un fluide frigorigène. L'une est installée à l'intérieur, tandis que l'autre est placée à l'extérieur. Ce système permet de contrôler efficacement la température de votre intérieur. Voici les différentes possibilités pour votre installation. 

 

Climatiseur mural

Le climatiseur mural, comme notre modèle Thermor Nagano Murale Pure, se compose d’une unité extérieure et d’un ou plusieurs modules intérieurs placés en hauteur dans la pièce. L’avantage, c’est que le climatiseur mural s’adapte à tous les intérieurs, d’autant plus que notre modèle Nagano Murale Pure vous est proposé en deux coloris (noir et blanc mat). 

 

Climatiseur console

La pompe à chaleur air-air console se place exactement comme un radiateur, à savoir sur la partie basse du mur. Notre modèle Nagano Console est particulièrement adapté pour les vérandas ou les pièces sous toiture. 

 

Climatiseur gainable

Vous souhaitez un dispositif de rafraîchissement invisible ? L’unité intérieure de notre climatiseur gainable s’installe dans les combles ou le faux plafond.

Résultat : elle est absolument indétectable ! L’air frais (ou chaud à la saison froide) est diffusé dans la pièce via des grilles de soufflage.

 

Comment choisir le bon climatiseur ?

Le choix d’un climatiseur ne s’improvise pas. Pour trouver le modèle parfaitement adapté à la configuration de votre logement et à votre usage, suivez le guide ! 

 

Choisir la bonne classe énergétique

La classe énergétique d'un climatiseur est un indicateur clé de son efficacité. Un climatiseur de classe A aura un meilleur rendement qu'un modèle de classe C de puissance similaire. En d’autres termes, pour une performance optimale, privilégiez les appareils avec une classe énergétique élevée !

Bon à savoir

En plus de la classe énergétique, il existe un autre indicateur : le coefficient de performance (COP). Le COP mesure le nombre de kWh de chaleur produits par kWh d’électricité consommée. Un COP supérieur à 3,6 indique que l’appareil est très performant. Par exemple, notre climatiseur Nagano Murale Pure peut atteindre un COP de 4*. 

*Pour un appareil de 2200 W.

 

Choisir la puissance adaptée

Avant d’acheter une climatisation réversible, il est indispensable de déterminer la puissance réellement nécessaire pour votre logement, car une puissance excessive entraînerait une consommation électrique inutilement élevée.

Pour ce faire, vous pouvez vous référer à la formule de calcul énoncée plus haut dans cet article. N’hésitez pas à demander conseil à votre artisan ou à solliciter les avis de nos conseillers Thermor.

 

Comment réduire sa consommation de climatisation ?

Outre l’équipement en lui-même, il est possible de réduire la consommation de sa climatisation en adoptant certains gestes et habitudes. 

 

Choisir la bonne température

L’ADEME(1) conseille de n’allumer son climatiseur que si la température extérieure est supérieure à 26 °C. Pour la température de consigne, il faudra qu’elle n’excède pas 5 à 7 °C en dessous de la température à l’extérieur du logement. Ainsi, s’il fait 35 °C dehors, vous pouvez régler votre climatisation entre 28 et 30 °C. Cette précaution évitera de créer un choc thermique, et limitera la consommation énergétique de votre installation. 

Bon à savoir

La technologie Inverter permet de régler la température au demi-degré près. Il s’agit d’une solution efficace pour optimiser votre confort thermique : la vitesse du compresseur s’adapte en temps réel à votre besoin. Résultat : vous faites des économies et vous gagnez en confort ! Cette technologie est intégrée à toutes les pompes à chaleur Thermor. 

Adapter la température nocturne

Profitez de la fraicheur nocturne pour aérer votre logement ! Faire circuler l’air dans votre habitation permet de refroidir les murs, plafonds et sols qui ont emmagasiné la chaleur durant la journée. Sans compter qu’un petit courant d’air apporte une agréable sensation de fraîcheur aux dormeurs ! 

 

Filtrer les rayons du soleil

Durant la journée, limitez au maximum l’intrusion des rayons du soleil à l’intérieur du logement. Vous pouvez rabattre vos volets, installer des stores ou des brise-soleil, etc. 

Bon à savoir

Pour éviter que la chaleur ne s’installe chez vous, le mieux est de stopper les rayons du soleil avant qu’ils n’atteignent les vitres ! Par exemple, un store installé en façade est bien plus protecteur qu’un store intérieur.

Entretenir régulièrement son climatiseur

Pour garantir le bon fonctionnement de votre climatiseur, l’entretien est une phase à ne pas négliger. Bien que cela ne soit pas une obligation légale pour les climatiseurs de moins de 12 000 W, négliger cet entretien peut entraîner de réels problèmes : poussières, moisissures ou encore détérioration du matériel… Ces éléments forcent l'appareil à travailler davantage pour maintenir la température souhaitée, ce qui provoque une usure prématurée et une surconsommation d’énergie. 

Voici quelques gestes d’entretien de base à adopter :

  • Nettoyer les filtres : Situés juste derrière le capot, les filtres doivent être régulièrement débarrassés de la poussière.
  • Dégager les sorties d’air : Assurez-vous que les unités intérieures et extérieures ne sont pas obstruées.
  • Vider et nettoyer le bac à condensats : Si votre modèle en possède un, cette étape est indispensable pour éviter les moisissures.

Nous vous recommandons en outre de faire appel à un professionnel pour un contrôle d’étanchéité annuel. C’est l’assurance pour vous que votre climatiseur est en bonne santé ! 

climatisation unité extérieure jardin

Climatisation unité extérieure - Nagano

Quand installer une climatisation ?

Selon un rapport de l’ADEME(4), l’installation d’un climatiseur ne doit pas se faire de manière précipitée. Pour des raisons écologiques et économiques, une étude précise est nécessaire afin de trouver le modèle adapté à l’usage du foyer, aux dimensions du logement et à sa configuration. Le mieux est donc d’anticiper la période estivale en prévoyant une installation au début du printemps, par exemple. Rafraîchir sans surconsommer, tel est l’objectif à se fixer ! 

Sources

(1) Précarité énergie

(2) EDF ENR

(3) Engie

(4) Actu environnement

 

Retrouvez nos produits concernés

Comment vous aider ?

trouver un installateur

Cherchez près de chez vous

une question ?

contactez-nous