Voir tous les conseils
Voir tous les conseils

Sommaire

Comment bien choisir son chauffe-eau ?

Découvrez nos simulateurs

Les avantages d'un chauffe-eau avec résistance stéatite

publié le 21.10.22

Vous vous demandez quel ballon d’eau chaude choisir pour votre installation ? Vous ne savez quelle est la différence entre un chauffe-eau blindé et stéatite ? Découvrez dans cet article les avantages d’un chauffe-eau avec résistance stéatite.

À quoi sert la résistance stéatite dans un chauffe-eau ?

La résistance du chauffe-eau est un élément très important : il s’agit de la pièce qui permet de chauffer l’eau contenue dans la cuve.

Il existe deux types de résistances :

  • la résistance thermo-plongée (plongée dans l’eau) dite «blindée»
  • la résistance stéatite.

La résistance thermo-plongée est celle qui est utilisée pour les chauffe-eau blindés. La résistance est plongée directement dans l’eau, ce qui la rend vulnérable au dépôt de calcaire. Ce genre d’appareils nécessite donc un détartrage récurrent, avec vidange complète de la cuve. Si l’entretien n’est pas réalisé, la résistance peut s’abîmer, se corroder ou mettre plus de temps à chauffer lorsqu’elle est entartrée si l’eau est calcaire. Cela conduit à une augmentation de la consommation électrique.

Découvrez nos pages dédiées à l'entretien :

Les chauffe-eau à résistance stéatite, quant à eux, sont conçus différemment. La résistance est disposée dans un fourreau en acier émaillé qui la protège de la corrosion et des dégradations. De plus, la résistance est en stéatite, une pierre volcanique extrêmement résistant.

Comment remplacer une résistance stéatite sur un chauffe-eau électrique Duralis ?
Aéromax Split 3 - Chauffe-eau thermodynamique - Thermor

Aéromax Split 3 - Chauffe-eau thermodynamique

Une résistance bien adaptée à l'eau calcaire  (dure)

Si vous habitez une région de France où l’eau est dite « dure », c’est-à-dire calcaire, comme en Île-de-France, dans le Jura ou encore dans les Alpes, il vous faut être vigilant quant au type de cumulus à installer. La dureté de l’eau correspond au taux d'ions calcium et magnésium contenu par celle-ci. Plus ce taux est élevé, plus l’eau est nuisible pour les matériaux du chauffe-eau.

Dans ce cas, nous vous conseillons de vous équiper d’un cumulus avec résistance stéatite. En effet, ce type de modèles est particulièrement adapté pour résister aux eaux dures : le fourreau protège la résistance contre le tartre. Ainsi, l’appareil se détériore moins vite.

L’avantage de la résistance Stéatite dans une eau Calcaire est de ne pas incruster le calcaire sur la résistance mais sur le corps de chauffe dans laquelle se trouve la résistance. Mais aussi, à puissance égale avec une résistance Blindée, d’augmenter la surface d’échange entre le corps de chauffe et l’eau pour réduire le phénomène de calcaire

Nos modèles munis de la technologie ACI hybrides sont également dotés d’une anode en titane inusable enrobée de magnésium. Ce dispositif optimal permet de prolonger la longévité de l’appareil en protégeant la cuve.

Ce double équipement saura vous prémunir des désagréments liés à la dureté de l’eau, et vous permettra de bénéficier d’un système de production d’eau chaude sanitaire sans surconsommation énergétique. Grâce à ces technologies combinées, vous pouvez facilement doubler la durée de vie de votre ballon d’eau chaude.

Aéromax 5 - Chauffe-eau thermodynamique - Thermor

Aéromax 5 - Chauffe-eau thermodynamique

Quels sont les avantages des résistances stéatites ?

En résumé, les résistances stéatites comportent de nombreux avantages, d’autant plus dans les régions où l’eau est calcaire. La résistance stéatite est une bonne option que vous pouvez envisager pour ses indéniables qualités :

  • La résistance stéatite prolonge la durée de vie du cumulus
  • Cette résistance, puisqu’elle est placée dans un fourreau et non directement au contact de l’eau, se change facilement sans avoir besoin de vidanger la cuve

Sachez que les chauffe-eau thermodynamiques peuvent également être munis d’une résistance stéatite.

 

Quel système de fixation convient à la résistance de mon chauffe-eau ?

Selon le type de résistance de votre chauffe-eau, le système de fixation ne sera pas le même. En effet, dans le cas d’une résistance thermoplongée, vu que cette dernière est directement en contact avec l’eau du réservoir, la fixation devra être étanche. 

La résistance stéatite, quant à elle, est disposée dans un fourreau, bien à l’abri de l’eau. Le système de fixation d’une résistance est fourni avec votre chauffe-eau. Voyons ensemble comment il se présente. 

 

Les différentes options de fixation pour les résistances de chauffe-eau

Dans le cas d’une résistance stéatite, une patte de fixation vient maintenir la résistance dans le fourreau du corps de chauffe.

Pour les résistances blindées, le mode de fixation est différent. Sur la plupart des modèles de chauffe-eau de ce type, il s’agit d’une fixation avec une embase qui accueille la résistance blindée et l’anode. L’embase est fixée au ballon d’eau chaude par un système de vis ; elle est protégée par le joint de la cuve qui isole l’eau du réservoir.

 

Puis-je remplacer ma résistance blindée par une résistance stéatite ?

Il n’est pas possible de remplacer une résistance blindée par une résistance stéatite. La raison ? Chaque modèle de chauffe-eau est conçu en fonction du type de résistance qu’il est censé accueillir. 

Essayer de changer une résistance blindée par une résistance stéatite mènerait à certaines complications puisque : 

  • Les emplacements des trous dans le chauffe-eau pour accueillir la résistance ne sont pas identiques. 
  • Cela nécessiterait de changer le thermostat du cumulus.
  • Les caractéristiques de la résistance ne sont pas les mêmes. 
  • D’un point de vue sécurité, on modifierait les caractéristiques du produit et donc on perdrait les certifications NF et CE du chauffe-eau.

Pour connaître les modèles de résistance compatibles avec votre chauffe-eau, nous vous recommandons de vous munir de la référence de votre appareil au moment de commander votre pièce.

 

Comment remplacer la résistance de mon chauffe-eau électrique ?

Changer une résistance de chauffe-eau électrique demande quelques connaissances techniques. En cas de doute ou pour plus de sécurité, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.

 

Les étapes pour remplacer la résistance de chauffe-eau électrique

Selon le type de résistance, la marche à suivre pour le remplacement ne sera pas la même. 

Dans le cas d’une résistance blindée (ou thermoplongeur), il est nécessaire de vider la cuve entièrement avant de procéder au remplacement. En général, cette opération a lieu au moment de l’entretien biannuel. 

Voici les étapes à respecter : 

  • Commencez par couper l’alimentation du chauffe-eau au niveau du tableau électrique et vérifiez l’absence de tension entre la phase et la neutre, la phase et la terre et le neutre et la terre (ou entre chaque phase pour une installation triphasée). 
  • Coupez l’arrivée d’eau froide via le robinet d’arrêt du groupe de sécurité.
  • Ouvrez la vanne de purge du groupe de sécurité et les robinets d’eau chaude pour réaliser la vidange. Pensez à vous munir d’une bassine pour les éclaboussures d’eau. 
  • Ôtez le capot de protection, puis l’embase après les avoir dévissés.
  • Dévissez la résistance blindée en prenant garde de ne pas vous brûler (si le chauffe-eau a fonctionné ces dernières heures).
  • Retirez le joint de cuve du chauffe-eau.  
  • Nettoyez le cumulus et la résistance de façon à ôter l’éventuel calcaire, et ainsi optimiser l’efficacité de l’appareil.
  • Placez le nouveau joint et revissez la nouvelle résistance sur son support.
  • Vérifiez que toutes les vis de protection soient bien en place.
  • Au bout d’une heure de chauffe, vérifiez qu’il n’y a pas de fuite.

À ce stade, l’opération d’entretien de votre chauffe-eau étant terminée, vous pouvez remettre le courant en service et rouvrir l’arrivée d’eau.

Dans le cas d’une résistance stéatite, le remplacement est bien plus simple, puisqu’il ne nécessite pas de vider la cuve. En effet, une résistance de ce type n’étant pas en contact avec l’eau, vous pouvez y avoir accès plus aisément. 

Voici les étapes à suivre pour changer votre résistance stéatite :  

  • Coupez le courant au niveau du tableau électrique et vérifiez l’absence de tension entre la phase et le neutre, la phase et la terre et le neutre et la terre (ou entre chaque phase pour une installation triphasée).   
  • Dévissez et ouvrez le capot du chauffe-eau. 
  • Vérifiez l’absence de tension électrique au niveau de la résistance.  
  • Débranchez le connecteur de la résistance.
  • Dévissez la borne de masse et la patte de fixation. 
  • Ôtez la résistance de son fourreau et remplacez-la par la neuve. 
  • Revisser la patte de fixation et la borne de masse. 
  • Rebranchez le connecteur. 
  • Revissez le capot.
  • Rétablissez le courant au niveau du compteur électrique.
  • Remettez en place le capot de protection.

 

Conseils pratiques pour remplacer la résistance sans danger

Qu’il s’agisse de changer une résistance blindée ou stéatite, nous vous conseillons de toujours commencer par couper l’alimentation électrique du chauffe-eau et par débrancher le thermostat. Vérifiez également, comme nous l’avons dit, l’absence de tension entre la phase et le neutre, la phase et la terre et le neutre et la terre (ou entre chaque phase pour une installation triphasée).  

Pour pouvoir avoir accès à la résistance blindée, il est indispensable de procéder à la vidange totale de la cuve. Vous pouvez d’ailleurs en profiter pour nettoyer le fond de cette dernière avec du vinaigre blanc et une éponge, afin de la détartrer. 

 

Qui du propriétaire ou du locataire doit payer la nouvelle résistance ?

L'entretien du ballon d'eau chaude est considéré comme une réparation locative à la charge du locataire, conformément à la liste du Décret 87-712 du 26 août 1987*. Cette liste précise que l'entretien simple, comprenant le rinçage et le nettoyage des corps de chauffe et de la tuyauterie, est à la responsabilité du locataire. En aucun cas le remplacement d’une résistance de chauffe-eau ne figure dans cette liste.

Par ailleurs, une décision de la cour de Cassation de 2008 établit que le détartrage du chauffe-eau n’est pas considéré comme une tâche d’entretien courant. En d’autres mots, le détartrage et le changement de la résistance incombent au propriétaire bailleur uniquement.

Retrouvez nos produits concernés

Comment vous aider ?

trouver un installateur

Cherchez près de chez vous

une question ?

contactez-nous