Chaudière au fioul interdit

Le guide complet sur l'arrêt des chaudières à fioul : implications et solutions

Publié le 02.04.2024

Alors qu’en 2022, 3 millions de foyers français se chauffaient au fioul*, le décret n° 2022-8 du 5 janvier 2022 est venu interdire l’installation de nouvelles chaudières au fioul.

Pourquoi cette mesure ? Qu’en est-il de l’entretien et la réparation des chaudières existantes ? Quelles alternatives écologiques au fioul sont disponibles ? Pompe à chaleur air-eau, pompe à chaleur air-air et autres chauffages verts, Thermor vous présente des solutions écoresponsables et performantes pour remplacer votre chaudière au fioul. Suivez le guide, pour entamer votre processus de transition énergétique !

Auréa - Pompe à chaleur air-eau - Thermor

Auréa - Pompe à chaleur air-eau

Pourquoi l'installation de chauffages au fioul est maintenant interdite ?

Le fioul, dérivé du pétrole, est une énergie fossile non renouvelable. Il est particulièrement cher, puisque son prix est indexé sur celui du baril de pétrole. Mais c’est surtout un combustible extrêmement polluant ! En clair :

  • Sa combustion génère des gaz à effet de serre et des particules fines ;
  • Et son transport implique l'utilisation de camions-citernes.

Dans le cadre de la transition énergétique, le gouvernement français déploie diverses initiatives pour réduire les émissions de CO2. L’un de ses objectifs est d'éliminer progressivement les chaudières au fioul d'ici à 2030, conformément aux engagements de la Programmation Pluriannuelle de l'Énergie (PPE).**

En juin 2021, le ministère de la Transition écologique et solidaire avait annoncé l'interdiction de l'installation de nouvelles chaudières au fioul à partir de la mi-2022 en France.

Le décret n° 2022-8 du 5 janvier 2022 s'inscrit dans cette dynamique. Il fournit des informations précises sur l'avenir des chaudières au fioul et une date d'entrée en vigueur détaillée.

Depuis quand est-il interdit d'installer une chaudière au fioul ?

Il est interdit d’installer une nouvelle chaudière au fioul depuis le 1ᵉʳ juillet 2022. Cela concerne à la fois les bâtiments existants et ceux en construction, qu'ils soient destinés à un usage domestique ou professionnel.

Voici les 2 principaux points à retenir :

  1. L’une des mesures phares de ce texte juridique est l’ajustement du seuil d'émissions de gaz à effet de serre des équipements autorisés. Il passe ainsi de 250 à 300 gCO2eq/kWh PCI.
  2. Or, d’après les évaluations des émissions de gaz à effet de serre de l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie (ADEME), une chaudière au fioul domestique émet 324 gCO2eq/kWh PCI. D’où l’interdiction.

Bon à savoir : Le PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur) est la quantité de chaleur qui est générée par la combustion d’un combustible (fioul, gaz naturel, bois, etc.). Le PCI est exprimé en kWh.


La maintenance des systèmes à fioul existants est-elle encore autorisée ?

L’interdiction ne s’applique que sur les nouvelles installations. Depuis le 1ᵉʳ juillet 2022, il reste donc possible d'entretenir et de réparer votre chaudière au fioul si vous en possédiez déjà une avant cette date. Et ce, même si ses émissions de gaz à effet de serre dépassent le seuil fixé par le décret (300 gCO2eq/kWh PCI). Vous pourrez continuer à l'utiliser tant qu’elle reste opérationnelle !

Bon à savoir : Une chaudière au fioul neuve présente généralement un rendement d'environ 90 %. Lorsque ce rendement descend à 75 %, il est temps d’envisager le remplacement de votre appareil. En effet, à ce stade, il devient excessivement énergivore, et les coûts d'entretien dépassent les bénéfices qu'il peut vous apporter.

Le rendement de votre chaudière fioul est une donnée que vous pouvez retrouver sur toutes les attestations d'entretien fournies par le professionnel lors de ses visites annuelles.

Alternatives au fioul : se tourner vers des solutions innovantes et durables

Pourquoi ne pas profiter du remplacement de votre chaudière au fioul pour vous tourner vers des solutions plus écologiques ? Voici un petit tour d’horizon des alternatives possibles.
 

La pompe à chaleur air-eau : l'alternative innovante et écologique

Pour réaliser des économies d'énergie tout en prenant soin de la planète, optez pour une pompe à chaleur air-eau ! Concrètement, la pompe capte les calories de l'air extérieur pour chauffer un liquide caloporteur distribué dans votre système de chauffage. L’air étant une ressource gratuite et illimitée, la pompe à chaleur air-eau s’inscrit dans une démarche écoresponsable ! Et nous allons voir que ce n’est pas son seul atout.

La pompe à chaleur air-eau est disponible en 2 versions. Chez Thermor, nous proposons :

  • Le modèle AURÉA, qui est une pompe à chaleur monobloc. Elle est extrêmement silencieuse et très simple à installer.
  • Et le modèle AÉROLIA, une pompe à chaleur air-eau split composée d’un module extérieur et d’un module intérieur. C’est la version à privilégier pour un projet de rénovation, par exemple.

Vous avez aussi besoin d’un système de production d’eau chaude sanitaire ? C’est tout à fait possible avec une pompe à chaleur air-eau ! Nos modèles Thermor Auréa Duo et Aérolia Duo sont des solutions 2 en 1 qui vous assurent le confort thermique et le chauffage de l’eau.

Bon à savoir : L’installation de nos modèles de pompes à chaleur air-eau peuvent vous donner droit à certaines aides et financements de l’État.
 

Un système performant pour une consommation maîtrisée

En plus d’être écologique, la pompe à chaleur air-eau est aussi rudement efficace énergétiquement parlant. Parlons chiffres : son SCOP peut aller jusqu’à 4,94 pour l’Auréa 6 et jusqu’à 4,5 pour l'Aérolia. Cela correspond aux classes énergétiques A+++ et A++.

Bon à savoir : Le SCOP (Coefficient de Performance Saisonnier) est le rapport entre la chaleur générée par l’appareil et l’électricité qu’il consomme tout au long de la période de chauffe. Plus le SCOP est élevé, plus la pompe à chaleur est performante.

Les performances de ces modèles de pompe à chaleur vous permettent de réduire vos factures d’électricité. Les pompes ont besoin d’un minimum d’électricité pour fonctionner, mais très peu en réalité. La majorité de l’énergie est fournie par la pompe ! En général, le retour sur investissement est effectif au bout de la septième année.

En outre, ces appareils sont connectés et vous pouvez donc les piloter et suivre une estimation de votre consommation à distance via l’application Cozytouch (1). L’idéal pour faire des économies sans se prendre la tête !

Niseko - Climatiseur mural - Thermor

Niseko - Climatiseur mural

La pompe à chaleur air-air : confort et efficacité énergétique

La pompe à chaleur air-air, aussi appelée « climatisation réversible », repose sur un principe légèrement différent de la pompe air-eau. En hiver, elle capte les calories de l'air extérieur pour chauffer l’air intérieur. En été, en revanche, elle capte les calories intérieures excédentaires pour les évacuer à l’extérieur.

Ce système performant a donc plusieurs avantages :

  • La pompe à chaleur air-air respecte l’environnement, puisque son fonctionnement repose sur une ressource abondante et inépuisable : l’air ;
  • La pompe air-air est performante et permet des économies d’énergie ;
  • Et enfin, c’est un système qui apporte un confort thermique optimal, été, comme hiver !

Opter pour une pompe à chaleur air-air réversible permet non seulement de réduire votre empreinte carbone, mais également d'améliorer la performance énergétique de votre habitation. Installer une pompe à chaleur air-air est ainsi un bon moyen d’améliorer la note de son DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) !

Bon à savoir : Conçue à partir de compresseurs performants et du fluide R-32, notre gamme Thermor NAGANO PURE peut atteindre des performances A+++ en mode climatisation et A++ en mode chauffage (selon modèle).
 

Une solution adaptable à tous les intérieurs

Selon la configuration de votre logement et vos envies, il est toujours possible de trouver chaussure à votre pied !

Chez Thermor, nous vous proposons :

  • La Nagano Murale Pure, pour un confort premium 3 en 1 : climatisation, chauffage et purification de l’air ;
  • La Nagano Console, à poser au sol, pour les vérandas et les pièces sous toiture ;
  • La Nagano Gainable pour une solution silencieuse et invisible (les gaines sont cachées dans le plafond) ;
  • Et la Niseko Murale, qui s’adapte dans tous les espaces, pour un confort essentiel.
     

Des économies notables sur votre facture de chauffage

Nous l’avons vu, la pompe à chaleur air-air utilise l'air extérieur comme source d'énergie pour chauffer et rafraîchir votre intérieur. En exploitant cette source d'énergie gratuite et inépuisable, la pompe à chaleur air-air préserve votre budget… et la planète !

De plus, les climatiseurs réversibles sont souvent équipés de fonctionnalités avancées conçues pour optimiser les économies d'énergie :

  • Pilotage intelligent ;
  • Connectivité ;
  • Détecteurs de présence ;
  • Programmation personnalisable, etc.

En somme, avec la pompe à chaleur air-air, vous réalisez des économies d'énergie et réduisez votre empreinte carbone sans compromettre votre confort thermique !

Aperçu des autres options de chauffage vert

Les pompes à chaleur ne sont pas les seules alternatives à la chaudière au fioul. Nous vous en avons répertorié 4 autres.
 

Chauffage au bois

Il existe différentes façons de se chauffer au bois :

  • La cheminée à foyer ouvert, qui est peu efficace (15 % de rendement seulement selon l’ADEME***). Et surtout, la fumée générée est délétère pour la santé et pour l’environnement…
  • L'insert, qui offre de meilleures performances énergétiques, mais ne peut être utilisé qu’en chauffage d’appoint ;
  • Et les poêles à bois, qui sont assez performants, montent rapidement en température et ne nécessitent pas de cheminée. Ils peuvent être alimentés par divers combustibles selon les modèles (granulés, bûches, etc.) et utilisés comme chauffage principal ou en tant que chauffage secondaire.
     

Chauffage géothermique

La géothermie utilise les calories du sol pour chauffer l’habitation, via des capteurs enfouis sous terre. Deux types de captage existent :

  • horizontal (pour les grands terrains) ;
  • et vertical (pour les terrains plus petits).

Les calories captées sont ensuite transportées par un liquide caloporteur jusqu'à la pompe à chaleur. La pompe à chaleur géothermique peut fournir le chauffage et l’eau chaude sanitaire.

Les inconvénients de la pompe à chaleur géothermique sont :

  • Un coût initial élevé malgré les aides disponibles ;
  • Une durée d'installation assez longue (environ une semaine) ;
  • La nécessité d’une grande surface de terrain pour un captage horizontal ;
  • La possible perturbation de la configuration du jardin.
     

Systèmes solaires thermiques

Un système solaire combiné (SSC) récupère la chaleur du soleil via des capteurs installés sur le toit ou à proximité. Cette chaleur est ensuite utilisée pour chauffer l'eau sanitaire et les pièces de la maison.

Particulièrement adapté aux régions froides et ensoleillées, il peut être associé à un système de chauffage central classique.

Bon à savoir : Un SSC peut couvrir entre 20 et 50 % des besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire. Il n’est donc pas suffisant en tant que chauffage principal et doit être couplé à un système d’appoint.

Chaudières à gaz à condensation        

La chaudière à gaz à condensation est plus performante que la chaudière à gaz traditionnelle. Selon l’ADEME****, elle consomme jusqu’à 30 % d’énergie en moins. Cela est dû à son fonctionnement : elle réinjecte la chaleur de la fumée générée dans le circuit de chauffage.

Néanmoins, le gaz restant une énergie fossile, la réglementation RE2020 interdit l’installation de chaudière au gaz dans les nouvelles habitations.

Ce n’est donc clairement pas la solution à privilégier en remplacement d’une chaudière au fioul !

Vous ne savez vers laquelle de ces solutions vous tourner ? La pompe à chaleur est définitivement l’alliance parfaite d’un budget maitrisé, d’une empreinte carbone limitée et d’un confort optimisé !