Voir tous les conseils
Voir tous les conseils

Sommaire

Jusqu'à quelle température une pompe à chaleur air-air peut-elle fonctionner en hiver ?

publié le 30.05.23

La pompe à chaleur air-air offre l’avantage d’une double fonctionnalité, avec un rafraichissement en été, et un mode de chauffage en hiver. 

Une pompe à chaleur air-air est un appareil tout-en-un idéal pour optimiser son confort et profiter d’un équipement performant toute l’année. Mais qu’en est-il à la saison froide, lorsque les températures sont négatives ? Jusqu’à quelle température une pompe à chaleur air-air peut-elle fonctionner en hiver ? Faisons le point dans cet article.

Facteurs affectant les performances de la pompe à chaleur en hiver

C’est un fait, les performances de la pompe à chaleur air-air peuvent être affectées en période de grand froid. Voyons en quoi précisément la température extérieure peut interférer dans le fonctionnement optimal de l’appareil. 

 

Limites à cause de la température extérieure

Concrètement, la baisse de la température extérieure peut rendre plus difficile le captage des calories de l’air par la pompe à chaleur. Dans ces circonstances, le compresseur active le système de dégivrage, ce qui peut occasionner une légère hausse de consommation électrique. 

Par conséquent, le SCOP (coefficient de performance saisonnier) peut être réduit momentanément durant la période de grand froid.

 

Impact de la baisse de température sur les performances de la pompe à chaleur

Même s’il est plus difficile pour la pompe à chaleur air-air de fonctionner en hiver, elle reste performante malgré tout, car elle est prévue pour supporter cette baisse de température. 

Comme nous l’avons dit, le captage des calories est moins aisé, mais l’air contient des calories, même lorsqu’il fait très froid ! L’appareil continuera donc à chauffer votre intérieur, même si la consommation d’énergie s’élève légèrement. 

À l’occasion de ces périodes hivernales, vous pourrez constater la formation de givre sur l’unité extérieure. Ce phénomène est dû à la différence de température entre l’air extérieur et l’air rejeté par la pompe à chaleur. De la condensation se crée et peut geler et venir obstruer les bouches d’évacuation de l’appareil. Pas d’inquiétude à avoir : la pompe à chaleur va elle-même faire fondre ce givre pour continuer à fonctionner normalement.

 

Température extérieure minimale supportée par la pompe à chaleur

Pour s’adapter à la plupart des régions, les fabricants de pompes à chaleur prévoient des plages de fonctionnement assez larges. Ainsi, la plupart des modèles de pompes à chaleur air-air peuvent remplir leurs fonctions jusqu’à -7 °C environ*. Bien entendu, le coefficient de performance sera moindre entre 0 °C et -7 °C, et la pompe à chaleur ne fonctionnera plus, dans la majeure partie des cas, en deçà de cette limite. Cependant notez que certains modèles sont conçus pour supporter davantage le froid. 

 

Différence entre les pompes à chaleur air-air et air-eau

Quelle est la différence concernant la plage de fonctionnement entre un modèle de pompe à chaleur air-air et un modèle air-eau ? En général, les pompes à chaleur air-eau peuvent fonctionner à des températures plus basses que les clims réversibles de type air-air

À titre de comparaison, chez Thermor, nos pompes à chaleur air-eau Aérolia fonctionnent jusqu’à -25 °C en extérieur (sauf les modèles 8kW et 10kW), contre -20 °C pour le modèle de pompe à chaleur air-air Nagano Murale Pure (selon modèle).

Gardez à l’esprit qu’en France, il est très rare que les températures hivernales descendent en dessous de -20 °C, donc pas d’inquiétude à avoir !

climatiseur purificateur d'air sur le mur du salon

Climatiseur mural purificateur d'air - Nagano Pure

Faut-il un chauffage d'appoint en hiver ?

La question du chauffage d’appoint ne se pose que dans le cas où vous vivez dans une région où il fait très froid l’hiver. Si tel n’est pas le cas, et que vous vivez en région tempérée, alors la pompe à chaleur air-air suffit amplement pour vous assurer un confort thermique toute l’année.

En région montagneuse par exemple, investir dans un chauffage d’appoint peut être nécessaire en complément de votre pompe à chaleur. Vous pouvez vous tourner vers les radiateurs électriques chaleur douce, comme le Ovation 3 de chez Thermor, qui vous apporte une chaleur immédiate tout en restant économe en énergie.

 

Comment optimiser les performances de la pompe à chaleur en hiver ?


Voici quelques conseils pour optimiser les performances de votre pompe à chaleur en hiver

 

Conseils d'entretien de la pompe à chaleur en hiver

Au niveau de l’entretien, prévoyez simplement de l’effectuer tous les deux ans, comme la loi vous y oblige. Vous pourrez aussi veiller régulièrement à ce que rien (neige, feuilles, etc.) n’obstrue les bouches d’insufflation de la pompe à chaleur.

 

Comment protéger la pompe à chaleur des conditions climatiques extrêmes en hiver ?

Pour anticiper les hivers les plus rudes, songez à l’emplacement idéal de l’unité extérieure de votre pompe à chaleur au moment de l’installation. Cela passe notamment par la prise en compte de la direction des vents dominants et par l’installation de l’appareil sous un abri semi-couvert. 

En résumé, si votre maison n’est pas située dans une région très froide, il n’y a aucune crainte à avoir concernant votre pompe à chaleur air-air. Vous pourrez passer un hiver au chaud sans problème, et sans consommation excessive. Veillez simplement à faire entretenir votre appareil tous les deux ans. 

Retrouvez nos produits concernés

Comment vous aider ?

trouver un installateur

Cherchez près de chez vous

une question ?

contactez-nous