Voir tous les conseils
Voir tous les conseils

Sommaire

Quel est le COP d'une pompe à chaleur air-air ?

publié le 13.07.23

La pompe à chaleur air-air est une solution à la fois écologique et économique pour chauffer son logement. 

Pour fonctionner, elle se sert d’une source d’énergie inépuisable et écoresponsable : l’air. Le besoin en électricité d’une pompe à chaleur air-air est donc très restreint. Pour le mesurer, on utilise un indicateur : le COP (Coefficient de Performance). Quel est le COP d’une pompe à chaleur air-air ? Comment est-il calculé ? Comment l’optimiser ? Tour d’horizon des performances de ce mode de chauffage.

Comprendre le COP d'une pompe à chaleur air-air

Au moment de choisir votre modèle de pompe à chaleur air-air, et pour être sûr d’opter pour un équipement rentable, il est important de vérifier ses performances. Un indicateur vous permet de le faire : il s’agit du COP. 

 

Qu'est-ce que le coefficient de performance (COP) d'une pompe à chaleur air-air ?

Le coefficient de performance énergétique (COP) est utilisé pour évaluer l'efficacité d'une pompe à chaleur. En termes simples, il représente le rapport entre l'énergie utilisée et la chaleur produite.

Actuellement, la plupart des pompes à chaleur, quel que soit leur type, affichent un COP compris entre 3 et 7. En pratique, cela signifie qu'avec 1 kWh d'électricité consommée, la pompe à chaleur produit entre 3 et 7 kWh de chaleur. 

 

Mode de calcul et définition du COP

Le coefficient de performance (COP) d'une pompe à chaleur est calculé en laboratoire selon des normes européennes. Il représente le rapport, en kilowatts (kW), entre l'énergie produite pour le chauffage et l'énergie utilisée. Le calcul du COP se fait de la manière suivante :

COP = quantité d'énergie produite (en kW) / quantité d'énergie consommée pour fonctionner (en kW)

Par exemple, avec un COP de 3, la pompe à chaleur consomme 1 kW d'électricité et produit 3 kW de chaleur. Cela signifie que l’appareil récupère 2 kW de puissance dans l'air extérieur. En pratique, plus le COP est élevé, moins vous consommez d'énergie avec votre pompe à chaleur.

Notez que le COP de la pompe à chaleur est calculé dans des conditions optimales en laboratoire, sans tenir compte des éventuelles variations de température. Ces dernières peuvent pourtant avoir une incidence sur les performances réelles de l'appareil.

 

Différents coefficients de performance : COP annuel, SCOP, etc.

Outre le COP, il existe donc plusieurs autres coefficients de performance qui permettent d’évaluer plus précisément le rendement réel d’une pompe à chaleur air-air : 

  • Le COP nominal ou constructeur : Il est calculé en laboratoire avec une température extérieure de +7 °C et une température de sortie de l'eau à +35 °C.
  • Le COP global : Il tient compte de la consommation énergétique des équipements auxiliaires et des pertes d'énergie lors de la distribution de chaleur.
  • Le COP annuel : Il évalue la performance de la pompe à chaleur en prenant en compte toutes les énergies consommées et produites sur une année.
  • Le SCOP (Coefficient de Performance Saisonnier) : C’est un indicateur plus précis des performances réelles des systèmes, prenant en compte les variations de températures extérieures sur toute la saison de chauffe.

 

Importance du COP dans le choix d'une pompe à chaleur air-air

Nous l’avons vu, le COP est un indicateur qui permet de se rendre compte du rendement d’une pompe à chaleur. Veiller à choisir un équipement au COP élevé, c’est s’assurer d’obtenir un système de chauffage qui produise bien plus d’énergie qu’il n’en consomme. Vous pourrez ainsi réaliser des économies d’énergie conséquentes.  
 

climatiseur mural purificateur d'air dans bureau

Climatisation murale - Nagano Pure

Optimiser le COP de sa pompe à chaleur air-air

Pour que le COP de votre pompe à chaleur air-air soit efficient et optimisé, voici quelques conseils à appliquer.

 

Comment améliorer l'efficacité de sa pompe à chaleur air-air ?

Outre les performances inhérentes à la pompe à chaleur air-air, il faut songer à bien dimensionner son équipement. En effet, en fonction du logement où la pompe à chaleur va être intégrée, la puissance nécessaire ne sera pas la même. Le surdimensionnement et le sous-dimensionnement de l’appareil entraîneront une perte d'efficacité énergétique. Quelques explications.

Une pompe à chaleur surdimensionnée peut provoquer des cycles de chauffe courts et fréquents, entraînant une surconsommation d'énergie, une usure prématurée et un rendement plus faible. Ainsi, en optant pour une pompe à chaleur plus puissante que nécessaire, non seulement vous dépenserez plus, mais vous risquerez également une détérioration plus rapide du compresseur.

A contrario, une pompe à chaleur sous-dimensionnée entraînera un inconfort thermique avec des températures insuffisantes dans le logement pendant une grande partie de la saison de chauffe. La pompe à chaleur fonctionnera en continu à plein régime, ce qui provoquera une usure accélérée des pièces, notamment du compresseur. Notez que l’entretien d'une pompe à chaleur air-air sous-dimensionnée est plus coûteux, et que vos factures d'énergie augmenteront considérablement…

 

Astuces pour augmenter le COP de sa pompe à chaleur air-air

Pour augmenter le COP de votre pompe à chaleur air-air déjà installée, vous pouvez veiller à entretenir régulièrement votre pompe à chaleur.

L’entretien tous les deux ans est obligatoire en France depuis le décret du 30 juillet 2020*. L’idéal étant de faire vérifier votre équipement tous les ans par un professionnel. 

Retrouvez nos produits concernés

Comment vous aider ?

trouver un installateur

Cherchez près de chez vous

une question ?

contactez-nous