Nos astuces pour moins consommer avec une clim réversible

Nos astuces pour moins consommer avec une clim réversible

Publié le 29.11.2023

La climatisation réversible, même si elle demande des travaux d’installation non négligeables, est un bon plan quand on veut cumuler le confort d’un chauffage en hiver et d’un logement frais en été. 

Parce qu’il permet de réaliser des économies d’énergie conséquentes, cet équipement est à la fois écologique et économique. Zoom sur les astuces pour (encore) moins consommer avec une clim réversible.

Les avantages d'une climatisation réversible pour l'environnement

Pourquoi la climatisation réversible est-elle si respectueuse de l’environnement ? En réalité, cet appareil est une pompe à chaleur air-air. C’est-à-dire qu’elle utilise l’énergie des calories de l’air pour chauffer le logement en hiver et le rafraîchir en été.

Notez que contrairement à la climatisation électrique classique qui est très énergivore, la clim réversible est a contrario écologique et très économique.

Logique, puisqu’elle tire profit d’une ressource gratuite, renouvelable et inépuisable : l’air. 

Pour mesurer le rendement énergétique d’une clim réversible, on utilise deux coefficients :

  • Le SCOP (Seasonal Energy Efficency Ratio, coefficient d'efficacité énergétique saisonnier) pour le chaud ;
  • et le SEER (Seasonal Energy Efficency Ratio, coefficient d'efficacité énergétique saisonnier) pour le froid.

Puisque ces coefficients mesurent le rapport entre l’énergie utilisée et l’énergie produite par l’appareil, plus ces coefficients sont élevés, plus la pompe à chaleur air-air est économe en énergie.

Par exemple, les scores de notre pompe à chaleur air-air Nagano Murale Pure peuvent aller, selon les modèles, jusqu’à 4,6 pour le SCOP et 8,5 pour le SEER.

C’est un rendement très intéressant qui range définitivement la classe énergétique de ce modèle parmi les meilleures du marché.

Et parce que les préjugés ont la vie dure, deux mots à propos du fluide frigorigène utilisé dans nos appareils de climatisation réversibles. 

Le fluide frigorigène a longtemps été considéré à raison comme un produit extrêmement nocif pour l’environnement, et notamment pour l’atmosphère.

Les fluides CFC et HCFC contribuent à la destruction de la couche d’ozone et les fluides HFC à l’effet de serre*.

C’est pourquoi Thermor s’engage pour l’environnement en utilisant pour ses pompes à chaleur air-air le fluide réfrigérant R32, facilement recyclable et à faible PRP (potentiel de réchauffement planétaire). 

climatisation murale pas chère chambre

Climatisation murale - Niseko

1. Optimisez l'isolation thermique de votre maison

Installer une pompe à chaleur air-air (et même air-eau) dans une maison mal isolée n’est pas pertinent. C’est la meilleure façon de perdre en efficacité et que l’appareil consomme finalement beaucoup plus que prévu… 

Pour éviter les mauvaises surprises et bénéficier de tous les avantages d’un tel dispositif, nous vous recommandons vivement de vérifier l’isolation de votre logement et de procéder à des travaux si nécessaire.

Si vous ne connaissez pas la qualité de l’isolation thermique de votre maison, vous pouvez trouver cette information dans votre DPE (diagnostic de performance énergétique).

Selon EDF, isoler correctement son logement permet de réaliser en moyenne 27 % d’économies sur sa facture d’énergie par an, soit environ 474 €**. C’est donc par là qu’il va falloir commencer si vous envisagez de changer de mode de chauffage en optant pour une climatisation réversible !

 

2. Programmez votre climatisation en fonction de vos besoins

Les climatisations réversibles sont programmables : profitez-en ! Cette fonctionnalité vous permet de réaliser des économies en limitant votre consommation

L’ADEME préconise les températures suivantes*** : 

  • 17 °C dans les chambres ; 
  • 22 °C dans la salle de bain quand elle est occupée ; 
  • entre 19 °C et 21 °C dans les pièces de vie telles que la salle à manger ou le salon.

L'ADEME précise même que baisser de 1 °C la température de son logement permet de réaliser 7 % d’économies d’énergie !

Vous êtes absent en journée et ne rentrez chez vous qu’à partir de 18 heures ? Programmez des plages de fonctionnement à 17 °C durant votre absence et de 18 ou 19 °C en soirée pour moins consommer !

 

3. Entretenez régulièrement votre climatisation

Ce n’est pas forcément la solution à laquelle on pense en premier lorsqu’on veut réduire sa consommation, et pourtant l’entretien régulier de la climatisation est très important. 

La maintenance d’une clim réversible doit être réalisée par un frigoriste professionnel habilité à manipuler les fluides frigorigènes. Bien que l’entretien annuel ne soit pas une obligation, contrairement à d’autres équipements de chauffage comme la chaudière au gaz, nous vous conseillons de faire appel aux services de votre frigoriste environ une fois par an. 

Entre deux visites du professionnel, vous pouvez vous-même réaliser quelques gestes d’entretien comme le nettoyage des filtres ou le dépoussiérage des unités.

 

4. Choisissez le bon modèle de climatisation réversible

Les appareils de climatisation réversible peuvent être de trois sortes. En fonction de vos besoins et des caractéristiques de votre habitation, vous pourrez opter pour l’une ou l’autre de ces solutions. 

Tout d’abord, la clim réversible multisplit. Elle comporte une unité extérieure qui alimente plusieurs groupes intérieurs répartis dans les différentes pièces de la maison. L’avantage de ce type d’installation est que chaque unité intérieure peut être réglée individuellement. 

La climatisation réversible monosplit, quant à elle, est composée d’une unité extérieure et d’une unité intérieure. Cette solution, moins chère, ne permet de chauffer ou rafraîchir qu’une seule pièce de l’habitation. 

Et enfin, la clim réversible gainable. Comme la clim monosplit, il s’agit d’un modèle composé d’une unité extérieure et d’une unité intérieure. La grande différence : l’unité intérieure est installée dans les combles de la maison et reçoit, par l’intermédiaire de gaines, l’air de la maison. Elle redistribue ensuite l’air réchauffé ou rafraîchi dans toutes les pièces de l’habitation par des diffuseurs situés au plafond. 

Chez Thermor, nous avons conçu pour vous une large gamme d’appareils de climatisation réversible. En fonction de vos préférences et de la configuration de vos pièces, vous pouvez opter pour une unité intérieure console ou murale (à placer au-dessus d’une porte, par exemple). 

Les appareils suivants peuvent être utilisés en monosplit ou en multisplit : Nagano Murale Pure, Nagano Murale, Niseko Murale, Nagano Console.

Le Nagano gainable basse pression est pensé pour une utilisation dans une seule pièce. Si vous souhaitez en bénéficier à plusieurs endroits de la maison, tournez-vous plutôt vers le Nagano gainable moyenne pression. 

Notez que le Nagano Murale Pure offre une fonctionnalité de purification de l’air en plus du chauffage et du rafraîchissement. C’est votre solution 3 en 1 pour un maximum de confort

Faites appel à un professionnel pour l'installation

Vous souhaitez obtenir des aides financières de l’État pour l’installation de votre climatisation réversible ? C’est tout à fait possible, à condition de respecter certaines conditions. La première de ces conditions est de faire appel à un professionnel RGE (reconnu garant de l’environnement) pour l’installation de votre appareil. Vous pouvez trouver un artisan habilité près de chez vous en consultant l’annuaire des professionnels qualifiés.  

 

Les différentes aides financières pour l'installation d'une climatisation réversible

Dans le cadre de la rénovation énergétique de votre logement, vous pouvez bénéficier de certaines aides de l’état pour l’installation d’une climatisation réversible. 

La prime CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) peut vous être accordée sous certaines conditions que voici : 

  • Votre logement a été construit depuis au moins 2 ans ;
  • Les travaux réalisés doivent entraîner une amélioration énergétique de votre habitation ;
  • Vous faites appel à un artisan ou une entreprise RGE ;
  • La puissance nominale de la pompe à chaleur air-air que vous allez installer est inférieure ou égale à 12 kW et son SCOP est supérieur ou égal à 3,9. 

Retrouvez toutes les informations et démarches à suivre sur france-renov.gouv.fr.

Selon votre profil, vous pouvez aussi prétendre à d’autres aides, telles que Ma Prime Rénov’ Sérénité ou encore L’éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ). 
Pour savoir si vous êtes éligible à ces aides et primes, vous pouvez consulter le site de MaPrimeRénov.fr ou le site du Service Public****qui répertorie toutes les aides et conditions d’attributions.

Sources : 

*https://www.prefectures-regions.gouv.fr/grand-est/Actualites/Environnement/Prevention-des-risques/Information-sur-les-risques-des-fluides-frigorigenes

**https://multimedia.ademe.fr/infographies/infographie_mieux_se_chauffer/

***https://www.izi-by-edf-renov.fr/blog/isoler-logement-economies

****https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31911