Quand Thermor s’invite dans le podcast « la Story » des Echos

Publié le 09.12.2022

Retrouvez l’interview d’Aymeric Godron, Directeur Marketing Clients et Communication dans « la Story » des Echos (à partir de (18,14), qui évoque l’impact de la crise énergétique sur l’activité de Thermor :

La hausse du prix de l’énergie en France impacte aujourd’hui fortement le coût de fabrication des produits Thermor, notamment sur les quatre sites industriels français qui fabriquent la plupart de nos produits, dont la facture énergétique pourrait s’alourdir de plusieurs millions d’euros pour une entreprise qui réalise 330 millions de chiffre d’affaires.

Si cela a un impact sur les coûts de fabrication, on observe cependant que la France, d’une part, n’est pas le seul pays concerné par cette crise énergétique, qui est mondiale. Cela ne remet donc pas en question la fabrication française de la plupart de nos produits. D’autre part, nous ne sommes pas « énergie dépendant » de manière forte dans notre process de fabrication. La valeur ajoutée de nos produits n’est pas liée à une forte consommation d’énergie. Cela étant, nous réfléchissons à des alternatives, notamment l’idée  d’équiper nos bâtiments industriels de panneaux photovoltaïques, dont le projet sera déployé à partir de 2023 pour optimiser nos coûts de fabrication.

Un autre enjeu majeur à l’échelle mondiale réside dans la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre, notamment le CO2. Grâce à ses produits fonctionnant à partir d’énergie électrique, Thermor contribue à ce processus de décarbonation. En effet, l’énergie la plus décarbonée en France est l’énergie électrique, du fait d’un mix énergétique majoritairement nucléaire.

Enfin, l’appel à la sobriété énergétique lancé par le gouvernement implique une modification des usages pour réduire la consommation d’énergie en choisissant des solutions intelligentes et connectées (par exemple les radiateurs connectés) ou en s’orientant vers des solutions à énergie renouvelable qui vont permettre de réduire fortement la consommation. C’est le cas par exemple des pompes à chaleur air-air ou pompe à chaleur air-eau, mais aussi des chauffe-eau thermodynamiques.

Dans ce contexte, la mise en place du Diagnostic de Performance Energétique (DPE) par le gouvernement applicable à partir de 2023 est un véritable levier pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et rendre les logements moins énergivores afin de mieux préparer l’avenir.