Chauffe-eau électrique ACI : comment lutter contre la corrosion de la cuve ?

Chauffe-eau électrique ACI : comment lutter contre la corrosion de la cuve ?

Publié le 14.03.2020

Le tartre n’est pas le seul ennemi du chauffe-eau. La corrosion, due à la composition de l’eau, varie selon la région et même la commune.

Pour un ballon électrique, une eau de bonne qualité est primordiale, afin de protéger la cuve.  
 

Eau de bonne qualité = chauffe-eau électrique protégé !

Pour un chauffe-eau électrique, la qualité de l’eau se résume à deux critères :

La dureté : plus l’eau contient du calcium et du magnésium, plus elle sera dure, donc de bonne qualité pour le chauffe-eau électrique.

Son caractère corrosif : un taux élevé de nitrate, de chlorure et de sulfate favorise la corrosion des métaux.

Il existe différents types de ballons ou cumulus électriques. Sans protection, les cuves d'acier sont sensibles aux attaques de l’eau. Au-delà de l’entretien régulier du chauffe-eau, afin d’éviter une oxydation de la cuve ou même son perçage, il convient de mettre en place des solutions de protection complémentaires.

Les cuves sont désormais protégées par une couche d’émail. Résistant aux changements de température et de pression, l’émail forme une première barrière empêchant le contact entre l’eau et l’acier du chauffe-eau. Mais, compte tenu de la porosité de l'émail, il est nécessaire de protéger la cuve avec d’autres solutions.

Cuve protégée protégée de la corrosion par une anode magnésium - Thermor

Cuve protégée protégée de la corrosion par une anode magnésium

Corps de chauffe protégé du calcaire par un fourreau - Thermor

Corps de chauffe protégé du calcaire par un fourreau

L’anode en magnésium ou titane pour l’entretien du chauffe-eau électrique ACI

L’ajout d’une anode en magnésium permet à ce dernier de se dissoudre dans la cuve de votre chauffe-eau électrique et de renforcer ainsi l’émail. L’anode en magnésium a cependant une durée de vie relativement courte, compte tenu de sa composition.

Une autre solution consiste à utiliser une anode en titane. Inusable et reliée à un générateur intégré, l’anode émet des ondes électriques et capte certains minéraux naturellement présents dans l’eau comme le calcium, les fixant ainsi sur les parois de la cuve de votre chauffe-eau afin de la protéger davantage. La durée de vie de l'anode en titane est beaucoup plus longue, mais celle-ci nécessite une eau riche en magnésium et en calcium.

Afin de protéger votre chauffe-eau électrique, une anode ACI hybride, combinant l’efficacité de l’anode magnésium et la durée de vie de l'anode en titane, a été mise au point. C'est un système efficace contre la corrosion, quel que soit le type d’eau.

Dès la mise en service de la machine, l’anode hybride projette le magnésium protecteur sur les parois de la cuve. Grâce au courant de l’anode en titane, cette barrière protectrice est maintenue pendant toute la durée de vie du chauffe-eau, et même jusqu’à deux fois plus longtemps lorsque l’eau est agressive (1).

(1) par rapport à un chauffe-eau classique Thermor. Condition d’emploi : concerne uniquement la cuve des appareils, sous réserve de l’utilisation d’eau potable de réseaux conformes aux normes en vigueur (hors 50 litres, équipés ACI).